Mardi, 7 Juillet 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
Home|  Sport | Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading


Suite du feuilleton du Ministère de la Santé: Suzanne Aho gère son département sur la base des calomnies, des coups bas...


  [9/15/2006]  | Kiosque |LIBERTE HEBDO Numéro 119 | Lu :5175 fois | Commenter
 

LIBERTE HEBDO Numéro 119




 L’océan de problèmes de santé qui submerge les Togolais est loin de trouver des solutions adéquates. Et pour cause, la formule : " The right man at the right place " est foulée au pied au Togo. Aujourd’hui, le constat de la mauvaise gestion au quotidien du ministère de la Santé sur tous les plans est établi à travers le vécu quotidien des Togolais en matière de santé.

Il faut souligner sans ambages que Mme Suzanne AHO ne gère ce département aussi sensible que sur la base des dénonciations, des calomnies, des coups bas et du favoritisme. C’est ainsi qu’elle a fait de nombreuses victimes innocentes dans sa gestion cavalière et catastrophique des ressources humaines de ce département, censées apporter des solutions à la crise sanitaire du Togo.
L’exemple des affectations récentes des sages-femmes de la commune de Lomé sous prétexte qu’elles sont inamovibles illustre bien cette pratique dictatoriale de la Ministre.
De plus, l’on se souvient de la mutation de l’ex-Directrice du CHU, aujourd’hui garée quelque part où elles sont quatre dans un bureau, sous prétexte que l’entreprise de l’époux de cette dernière fait des prestations au CHU. Pas plus tard que jeudi 07 septembre dernier, sur la base des calomnies rapportées par une vendeuse de friperies de bureau en bureau, elle aurait arbitrairement affecté deux hauts fonctionnaires de deux grands hôpitaux du pays.
Pour rester aussi longtemps que possible à ce poste, elle a adopté le favoritisme comme stratégie. Cette ruse consiste à nommer aux postes avantageux (Directions régionales et préfectorales de la santé et directions des hôpitaux) à plus de 80 % les gens de la partie septentrionale du Togo et aussi le plus souvent, sans qualification requise pour ces postes. Dans la même logique, les 90 % des chauffeurs sont de la partie septentrionale du pays. Une attitude qui frustre et engendre de la haine et la division dans la corporation.
Les autres cas patents dans lesquels elle excelle résident dans son refus obstiné de faire profiter à ses administrés des avantages en matière de formation ou de recyclage malgré les nombreuses bourses étrangères accordées à notre pays. Exception faite à ses protégés. En exemple, des bourses chinoises végètent et meurent dans ses tiroirs.
Il faut également souligner son refus de sortie de ses agents. Pour étayer ses arguments qui ne tiennent pas la route, elle évoque à qui veut l’entendre l’histoire de la fuite de cerveaux. Deux exemples parmi tant d’autres illustrent cette situation chaotique. Le cas d’une accoucheuse qui, pour ses soins de santé de reproduction devait se rendre dans l’hexagone. Tous les frais médicaux, de transport et autres étaient payés par la pauvre dame. Malheureusement, celle-ci s’est butée au refus de délivrance de visa parce qu’elle est un agent de la santé. Il faut dire entre-temps qu’elle aurait donné des consignes fermes aux chancelleries que seule son autorisation peut contribuer à la délivrance de visa aux agents de son département. Alors que les autres ministères font profiter ces avantages à leurs agents pour le mieux être des Togolais.

Une autre dame fut mutée de son poste pour la simple raison qu’elle a bénéficié d’une bourse de l’UNICEF qu’elle a voulu transférer à une tierce personne.

En lieu et place d’une gestion saine de la santé, Mme Suzanne AHO s’occupe plus et de manière malencontreuse des affaires sociales.
Le cas palpitant pour illustrer la gestion opaque dans le domaine social est celle relative au dédommagement aux ayants-droit (enfants) des parents victimes de l’évènement douloureux du stade de Kégué et l’hécatombe de Lomé 2. Sur le fonds alloué, elle aurait fait ouvrir un compte d’Epargne à ces enfants, -chose normale. Mais, très rusée et pour des raisons inavouées, elle prend soin de mettre dans le carnet d’épargne " sous tutelle de Mme Suzanne AHO " et celui-ci remis aux parents qui ne peuvent débiter un seul rond pour l’éducation des ayants droit avant l’âge de 18 ans. N’y a-t-il pas là anguille sous roche ?

Un autre pan de la gestion catastrophique des ressources humaines de son département réside dans le fait que toute personne victime de dénonciation calomnieuse et sévèrement punie par une mutation sauvage est d’office interdite à toutes les réunions qu’elle préside; cela s’appelle aussi de la dictature. Il ressort de notre analyse qu’il y a incompatibilité entre la compétence et la mission assignée à la Ministre Suzanne AHO dans la gestion de ce ministère auquel les populations attendent beaucoup de choses.

Les problèmes cruciaux de la santé auxquels sont confrontées les populations togolaises ne trouveront de solutions que lorsque le pays optera pour la démocratie et l’Etat de droit dans lequel " The right man at the right place " sera évident. Il urge que les tenants du pouvoir prennent leur responsabilité pour éviter que l’injustice sociale emporte le Togo sur la voie d’un avenir incertain.
Dossier à suivre.
Didier LEDOUX


Source : LIBERTE HEBDO Numéro 119


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Consulat de France au Togo : L’obtention de visa devient de plus en plus difficile   [ 3/13/2008 ]
Législatives du 24 juin 2007 : Le pouvoir cherche à se passer de l’assistance financière de l’UE  LIBERTE HEBDO N° 143 du 29 novembre 2006  [ 12/4/2006 ]
Préfecture de Blitta: Les populations mécontentes du silence de leurs députés  LIBERTE HEBDO N° 136 du 08 novembre 2006  [ 11/12/2006 ]
Elections législatives: Plusieurs candidatures enregistrées à l’UFC  LIBERTE HEBDO N° 137 du 10 novembre 2006  [ 11/11/2006 ]
Fin de la première édition du Festival des cinémas euro-africains au Togo  LIBERTE HEBDO N° 131 du 20 octobre 2006  [ 10/21/2006 ]
Difficile démarrage du championnat national de première division : Rock Gnassingbé ruine le football togolais  LIBERTE HEBDO Numéro 124 du 27 septembre 2006  [ 9/30/2006 ]
1ère Conférence Internationale sur la Famille tenue à Lomé  LIBERTE HEBDO Numéro 124 du 27 septembre 2006  [ 9/28/2006 ]
Rentrée scolaire : Toujours les mêmes problèmes chaque année  LIBERTE HEBDO Numéro 119  [ 9/15/2006 ]
Constat : Les législatives ne sont pas techniquement possibles en fin juin prochain  LIBERTE HEBDO Numéro 119  [ 9/15/2006 ]
Hypothèque du 2 Février et ses conséquences : L’Etat togolais sacrifie les ex-employés dans leurs droits  LIBERTE HEBDO Numéro 118 du 08 septembre 2006  [ 9/9/2006 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Publicité | Tchat | Emploi | Horoscope | Agenda
iciLome.com